Vacances Réserver


Les délices du Sandolo


Parcours de Ferrara à Portomaggiore - km 28 chacun.

Du Château Estense, on parcourt Corso Giovecca jusqu'à un grand rond-point où l'on suit à droite la piste cyclable qui longe le vert au pied des remparts. On passe le pont sur le Pô de Volano, l'ancien bourg de San Giorgio et l'on prend à gauche rue Comacchio.

Après quelques kilomètres, sur la droite, la déviation pour Aguscello: il s'agit d'un parcours bref et agréable le long de la route rangée d'arbres qui serpente dans la verte campagne parsemée de vieilles fermes et de maisons cossues. On signale en particulier, peu avant le centre habité, la villa Mazza du XIX° siècle qui est entourée d' un vaste parc.

En poursuivant le long de la rue comacchio jusqu'à l'agglomération de Cona, on se dirige vers Gualdo et l'on rejoint ensuite Voghenza, un des centres les plus antiques du ferrarais. Chef-lieu de la zone aux temps de la Rome impériale, au Moyen-Age elle fut le siège épiscopal, jusqu'au transfert de la chaire (VII°s.) à Ferrare. L'église de San Leo (avec le sarcophage médiéval du saint) et l'aire archéologique, la plus importante parmi celles qui existent dans la province, remonte à une période qui va du I° au III° siècle, est visible depuis la route, au-delà de la clôture, sont intéressantes.

 

Voghenza est près de Voghiera, centre qui se dresse le long du fleuve Sandolo, branche du Delta du Pô médiéval, taris en 1500 et qui reliait les deux branches du Pô de Volano et de Primaro, encore existants. Les deux villages sont divisés seulement par le grand parc luxuriant de la Villa Massari-Ricasoli, aujourd'hui Mazzoni (XVIII°s.), érigée comme résidence estive des Alliés du Pape de Ferrare.

Peu après les dernières maisons de Voghiera, le grand quadrilatère de la Delizia di Belriguardo se dessine, un des édifices les plus grandioses de l'Italie de la Renaissance, commencé en 1485 sur ordre de Niccolò III d'Este et qui est aujourd'hui le siège du Musée archéologique.

On continue après l'agglomération de Runco jusqu'à Gambulaga, village agricole dominée par l'imposante église paroissiale du XVIII° siècle attribuée à l'architecte Antonio Foschini.

Au milieu de la campagne, pas très loin de l'agglomération, on trouve la Delizia del Verginese, datant du XVI° siècle, qui ressemble à un château en miniature, célèbre pour être la résidence habituelle de Laure Dianti, maîtresse du Duc Alphonse I° d'Este.

Ensuite, on se dirige vers Sandolo où l'on visite l'église paroissiale romane de San Michele, pour rejoindre enfin le gros centre de Portomaggiore. Son nom, ainsi que celui des villes voisines de Portoverrara et Ripapersico, rappelle l'ancienne présence de fleuves désormais disparus qui rendaient possible la navigation là où aujourd'hui s'étend seulement une campagne fertile.

La position stratégique de Portomaggiore, au milieu d'un dense réseau navigable, en fit un centre important qui comptait déjà au XV° siècle plus de mille habitants. Il ne reste aujourd'hui que quelques traces de sa riche histoire puisque son centre a subi de graves dégâts pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Cependant, certains vestiges sont enfouis et émergent parfois lors de fouilles hasardeuses ou scientifiques.


Sujets reliées







Be Social!

Media

Gallery
deltacommerce


Cookie's Policy